News7News 7
HomeNewsAu Pakistan, un ex-sénateur parmi les cinq morts d’un attentat à la bombe, à huit jours d’une élection

Au Pakistan, un ex-sénateur parmi les cinq morts d’un attentat à la bombe, à huit jours d’une élection

by News7
Au Pakistan, un ex-sénateur parmi les cinq morts d’un attentat à la bombe, à huit jours d’une élection



Des personnes transportant le cercueil d’Hidayatullah Khan, l’ancien sénateur tué dans un attentat à la bombe dans le district de Bajaur (Pakistan), le 3 juillet 2024. – / AFP Il était candidat au prochain scrutin provincial pakistanais. L’ancien sénateur Hidayatullah Khan fait partie des cinq morts de l’attentat à la bombe survenu mercredi 3 juillet, a appris l’Agence France-Presse (AFP) auprès d’une source policière. Lui, ainsi que deux personnes qui l’accompagnaient et deux policiers, ont été tués dans cet attentat commis dans le district de Bajaur, à 45 kilomètres de la frontière afghane. « Il semble qu’une bombe télécommandée a visé la voiture transportant l’ancien sénateur », a affirmé, à l’AFP, un porte-parole de la police du district. « Une enquête est en cours pour déterminer le type d’explosif utilisé et le commanditaire. Mais les mécréants ont augmenté leurs activités dans la région dernièrement », a-t-il ajouté. L’explosion meurtrière a eu lieu avant des élections partielles prévues le 11 juillet, auxquelles Hidayatullah Khan se présentait comme candidat indépendant. Dans le district de Bajaur, les actions violentes se sont accrues depuis le retour des talibans au pouvoir en 2021. En janvier, un candidat soutenant l’ancien premier ministre emprisonné Imran Khan avait été abattu dans le même district avant les élections générales. Cette attaque avait été revendiquée par la section locale du groupe Etat islamique. Lire l’analyse | Article réservé à nos abonnés Le scénario du pire au Pakistan, entre élections truquées et crise économique Ajouter à vos sélections Le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), distinct des talibans afghans mais porteur d’une idéologie similaire, compte des affiliés qui sont les plus actifs dans la région et ciblent largement les responsables de la sécurité. Aucun groupe n’a revendiqué, pour le moment, cette nouvelle attaque, dans laquelle le TTP a nié toute implication. Le mois dernier, le gouvernement a annoncé le lancement d’une nouvelle opération antiterroriste pour soutenir les forces armées face à la recrudescence d’actions violentes. Le Monde avec AFP Réutiliser ce contenu



Source link

You may also like

12345678............................................................................................................................................+