Home News En Afghanistan, un combat contre l’islam radical

En Afghanistan, un combat contre l’islam radical

by News7
En Afghanistan, un combat contre l’islam radical



Lorsque Ahmad Massoud est apparu sur la scène des Rendez-vous de l’Histoire, à Blois, il y a un mois, les 300 spectateurs présents dans la salle se sont ­levés pour l’applaudir. Son nom réveille tellement la mémoire de son père, le légendaire Ahmad Chah Massoud. Surnommé « le lion du Panchir », ce chef de guerre afghan avait d’abord combattu les Soviétiques dans les années 1980, avant de devoir affronter les talibans. Il fut tué dans un attentat revendiqué par Al-Qaida, deux jours avant les attaques du 11 septembre 2001 aux États-Unis.Le fils a repris le flambeau. Il avait 12 ans quand son père est mort. Aujourd’hui, il fait face à son tour aux talibans, chassés de Kaboul par une coalition internationale fin 2001 mais qui ont repris le pouvoir après de longues années de guérilla en août 2021.Militairement, Ahmad Massoud part pratiquement de zéro. Politiquement, il a entrepris de créer un Front national de la résistance. Mais c’est aussi sur le terrain des idées qu’il entend faire la décision. Il est engagé dans un combat idéologique qui déborde les limites de l’Afghanistan et qui se joue dans de nombreux autres pays musulmans : celui d’un islam de la raison contre l’islam radical prôné notamment par les organisations terroristes.Le jeune leader, qui porte en public le fameux pakol afghan – un béret en laine à gros bourrelet –, précise sa réflexion dans un récent livre, Notre liberté (1). Il se réfère à une des écoles juridiques de l’islam, le ­hanafisme, qui accorde une large place à l’interprétation raisonnée des textes religieux, par opposition à des lectures littéralistes.Cette pensée a profondément marqué l’Asie centrale pendant des siècles, avant de se voir concurrencer par d’autres courants très doctrinaires, comme le wahhabisme, venu d’Arabie saoudite. D’après Ahmad Massoud, les groupes recourant au terrorisme, dans lesquels il range les talibans, veulent éliminer les représentants de l’islam rationnel – et c’est bien par eux que son père fut tué. Ils fondent la légitimité de leur pouvoir sur une interprétation binaire – le bien et le mal –, excluante et intransigeante des textes sacrés.Le programme du Front national de la résistance défend, à l’inverse, une vision plurielle de l’Afghanistan. Il prend en compte le caractère multiculturel et multinational de ce vaste pays montagneux, où aucun groupe ethnique ne peut prétendre représenter plus de 40 % de la population. Il prône un modèle de gouvernance décentralisé, sur le modèle de la Suisse, où le pouvoir installé dans la capitale tirerait sa légitimité des périphéries, et non l’inverse.Ahmad Massoud, dont trois des quatre sœurs sont médecins, est aussi un solide défenseur des droits des femmes et de leur accès à l’éducation. Plus largement, il affirme que l’islam est tout à fait compatible avec la démocratie, la connaissance, le progrès. Le Coran « encourage les êtres humains à construire des civilisations spirituelles, morales et éthiques qui prennent en compte l’intérêt commun, écrit-il. Mon projet est d’harmoniser la démocratie avec les valeurs religieuses ».Lui qui a suivi des études universitaires à Londres et qui aime se plonger dans les subtilités mystiques de la littérature persane devra convaincre une population profondément attachée à ses traditions et à différents courants religieux. Contre le fanatisme, il emprunte le chemin de la tolérance. Pour le soutenir, on peut déjà commencer par le lire.



Source link

You may also like

En Afghanistan, un combat contre l’islam radical - En Afghanistan, un combat contre l’islam radical * En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical | En Afghanistan, un combat contre l’islam radical

news7.asia En Afghanistan, un combat contre l’islam radical