Home News Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée »

Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée »

by News7
Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée »



Le ministre des affaires étrangères de Taïwan, Joseph Wu, à Prague, le 14 juin 2023. DAVID W CERNY / REUTERS Qualifié de « séparatiste-indépendantiste irréductible » par Pékin, le ministre des affaires étrangères de Taïwan, Joseph Wu, a été l’un des trois premiers Taïwanais à être sanctionnés par la Chine en mai 2021. « A vrai dire, j’en suis très fier. Beaucoup de gens ici à Taïwan sont jaloux ! », plaisante-t-il lors de l’entretien exclusif qu’il a accordé au Monde, le 29 décembre 2023, par liaison vidéo. Pourtant, selon lui, cette sanction n’est pas fondée sur la réalité des huit dernières années au cours desquelles, son parti, le DPP (Parti démocrate progressiste, indépendantiste, selon sa charte), était au pouvoir, et a, contrairement aux accusations de Pékin, « défendu très vigoureusement le statu quo de part et d’autre du détroit de Taïwan ». A moins de deux semaines de l’élection présidentielle taïwanaise, Joseph Wu insiste donc sur la position « très modérée et responsable » que l’île, dirigée par la présidente Tsai Ing-wen depuis 2016, n’a cessé de tenir malgré l’aggravation des tensions entre les deux rives du détroit et entre Pékin et Washington. La cheffe de l’Etat a, en effet, selon lui, « veillé à ne donner aucune excuse au gouvernement chinois pour justifier de lancer une guerre contre Taïwan, tout en renforçant ses capacités de sécurité ou de défense, afin que le gouvernement chinois comprenne que s’emparer de Taïwan ne sera pas facile ». « Guerre hybride » Bien que l’écart se réduise entre les deux principaux candidats, les sondages semblent indiquer que le DPP, mené par l’actuel vice-président Lai Ching-te [William Lai], pourrait se maintenir au pouvoir pour un troisième mandat de quatre ans ; à l’issue du scrutin, il serait donc en mesure de l’emporter face à Hou Yu-ih du Kouomintang (KMT), le vieux parti nationaliste et grand rival des communistes chinois durant la guerre civile, paradoxalement devenu la seule formation politique avec laquelle Pékin accepte aujourd’hui de dialoguer en raison de son attitude plus conciliante. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Taïwan, l’alliance entre deux partis d’opposition prochinois tourne court « La Chine tente de faire passer l’idée que ces élections sont un choix entre la guerre et le ralentissement économique [si le DPP gagne] ou la paix et la prospérité [si le KMT l’emporte] », affirme Joseph Wu en dénonçant « une ingérence chinoise de plus en plus sophistiquée ». « Mais le premier devoir du gouvernement taïwanais a justement été de garantir la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan et d’éviter que la guerre ne se produise, poursuit-il. La guerre est synonyme de désastre pour Taïwan, mais aussi pour la Chine, pour tous les autres pays qui seront impliqués et pour le reste du monde. Nous voulons évidemment l’éviter à tout prix. » Il vous reste 70% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

You may also like

Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » - Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » * Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée » | Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée »

news7.asia Selon le ministre des affaires étrangères taïwanais, « l’ingérence chinoise est de plus en plus sophistiquée »