Home News Chine-Europe : l’impossible découplage économique

Chine-Europe : l’impossible découplage économique

by News7
Chine-Europe : l’impossible découplage économique



Le navire « Xin Lian Yun Gang » de la China COSCO Shipping Corporation amarré au terminal à conteneurs de Tollerort, dans le port de Hambourg (Allemagne), le 26 octobre 2022. AXEL HEIMKEN / AFP Le chiffre est vertigineux et, depuis quelques mois, il obsède les Européens : 400 milliards d’euros. Il s’agit du déficit commercial de l’Union européenne (UE) avec la Chine en 2022, « le plus élevé de l’histoire », soulignait encore la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, le 16 novembre, lors d’un discours à Berlin. « En 2019, il était de 180 milliards d’euros seulement : sa croissance rapide est préoccupante », analyse Sébastien Jean, spécialiste du sujet au Conservatoire national des arts et métiers. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Entre la Chine et les Etats-Unis, l’Union européenne cherche à protéger son industrie verte Surtout, ce déficit illustre un paradoxe : à l’heure où les Européens cherchent à réduire leur dépendance à la Chine, ils n’ont jamais été aussi liés à elle. Ce sujet sera l’un de ceux au menu du sommet UE-Chine qui se tiendra les 7 et 8 décembre à Pékin, sur fond de tensions croissantes entre les deux parties et d’incertitudes géopolitiques. Ces derniers mois, les dirigeants du Vieux Continent ont multiplié les visites à Pékin et les déclarations fortes. « La confiance mutuelle a été sapée », a tranché le haut représentant de l’UE pour les affaires étrangères, Josep Borrell, le 13 octobre. L’UE et la Chine ne doivent pas craindre « les discussions difficiles », assurait le commissaire pour le marché intérieur, Thierry Breton, le 10 novembre. « Désormais, l’Europe se montre nettement plus offensive », résume Laurent Malvezin, cofondateur de Sinopole, un groupe d’études sur l’économie chinoise. Le 13 septembre, la Commission a ainsi lancé une enquête sur les subventions du pays à ses voitures électriques. « Vu la taille du marché, cela devrait être la plus grosse enquête de son histoire, note Philippe Dauba-Pantanacce, directeur de la recherche géopolitique à la banque Standard Chartered. D’autres pourraient suivre, par exemple sur les turbines éoliennes. » Premier fournisseur de biens Revenons aux 400 milliards d’euros de déficit. « Ils sont le résultat intentionnel de la politique chinoise », tançait Ursula von der Leyen, le 16 novembre, en référence aux subventions massives à certains secteurs et aux surcapacités industrielles de l’empire du Milieu. « En dépit des discours sur le rééquilibrage vers la consommation, son modèle économique reste largement tourné vers la production, très soutenue », explique François Chimits, chercheur au Mercator Institute for China Studies. Résultat : le pays de Xi Jinping exporte ses déséquilibres – et donc ses produits subventionnés à bas coût – vers le reste du monde. Lire le décryptage : Article réservé à nos abonnés Investissements industriels : l’Europe court derrière la Chine et les Etats-Unis Et ce, au détriment des industries de ses partenaires. Au début des années 2010, déjà, l’industrie européenne des panneaux solaires avait été laminée par l’importation de panneaux chinois peu chers. « Aujourd’hui, l’Europe est aussi dépendante de la Chine pour les terres rares et minerais essentiels à la transition verte », ajoute Elvire Fabry, de l’Institut Jacques Delors. Et Pékin reste, de loin, notre premier fournisseur de biens. Il vous reste 55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

You may also like

Chine-Europe : l’impossible découplage économique - Chine-Europe : l’impossible découplage économique * Chine-Europe : l’impossible découplage économique | Chine-Europe : l’impossible découplage économique | Chine-Europe : l’impossible découplage économique | Chine-Europe : l’impossible découplage économique | | Chine-Europe : l’impossible découplage économique | | Chine-Europe : l’impossible découplage économique | Chine-Europe : l’impossible découplage économique

news7.asia Chine-Europe : l’impossible découplage économique