Home News En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin

En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin

by News7
En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin



Voisine de la Birmanie, la Chine a annoncé vendredi 12 janvier avoir facilité un « cessez-le-feu » entre la junte birmane, au pouvoir, et des groupes armés en proie à des affrontements depuis le mois d’octobre. « Les deux parties ont convenu d’un cessez-le-feu immédiat, d’un désengagement du personnel militaire et d’une résolution des différends (…) par le biais de négociations pacifiques », a déclaré une porte-parole de la diplomatie chinoise, Mao Ning. La junte birmane et trois groupes armés ont confirmé l’accord. « Une réunion s’est tenue à Kunming. Nous avons conclu un accord de cessez-le-feu », a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) Zaw Min Tun, le porte-parole de la junte. « Nous nous sommes mis d’accord pour rouvrir le commerce frontalier » avec la Chine, a par ailleurs affirmé à l’AFP Tar Bhone Kyaw de l’Armée de libération nationale de Ta’ang (TNLA). Les pourparlers, rendus possibles grâce à « la médiation et la facilitation » de la Chine, se sont déroulés mercredi et jeudi à Kunming (sud-ouest), grande ville proche de la Birmanie, avait déjà précisé Mao Ning. La porte-parole n’a pas dit quelles zones étaient concernées par cet accord. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Birmanie : malgré la guerre civile, à Rangoun, les « bars, boîtes de nuit et karaokés affichent complet » Depuis octobre, une alliance de plusieurs mouvements insurgés représentant des minorités ethniques a lancé une importante offensive contre l’armée, dans les régions proches de la frontière chinoise. L’alliance s’est emparée de plusieurs villes et carrefours frontaliers vitaux pour le commerce avec la Chine dans ce que les analystes considèrent comme le plus grand défi militaire lancé à la junte depuis son coup d’Etat, en 2021. « Maintenir la paix et la stabilité à la frontière » avec la Chine Depuis novembre, les habitants ont fui Laukkai, une ville située près de la frontière chinoise, dirigée par une milice alliée à l’armée. Laukkai est connue pour ses activités de jeu, de prostitution et d’escroquerie en ligne menées à partir de complexes où travaillent des milliers de personnes dont beaucoup sont des victimes de la traite des êtres humains. L’alliance, composée de l’Armée de l’alliance démocratique nationale du Myanmar (MNDAA), de l’Armée de l’Arakan (AA) et de l’Armée de libération nationale de Ta’ang (TNLA), a déclaré que la ville était désormais sous son contrôle. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés En Birmanie, une importante capitale régionale tombe aux mains de la résistance antijunte La semaine dernière, à la suite d’informations faisant état de l’explosion d’un obus d’artillerie à la frontière entre la Birmanie et la Chine, Pékin a exprimé son « vif mécontentement » quant au fait que les combats aient fait des victimes chinoises et a déclaré que le pays prendrait « toutes les mesures nécessaires » pour protéger ses ressortissants. En décembre, la Chine avait déjà annoncé un cessez-le-feu entre les belligérants. Mais les affrontements se sont poursuivis par la suite dans certaines parties de l’Etat Shan (Nord), et l’ambassade de Chine a demandé à ses ressortissants d’évacuer la zone située le long de la frontière commune en raison des risques pour la sécurité. La Chine a affirmé vendredi que les parties au conflit avaient promis « maintenir la paix et la stabilité à la frontière ». « Les deux parties se sont engagées à ne pas compromettre la sécurité des frontaliers chinois et du personnel chinois en Birmanie », a précisé Mao Ning. Le Monde avec AFP



Source link

You may also like

En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin - En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin * En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin | En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin

news7.asia En Birmanie, la junte et trois groupes armés parviennent à un accord de cessez-le-feu sous l’égide de Pékin