Home News En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats

En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats

by News7
En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats



La guérilla karenni saisit des armes après la prise du poste de police de Loikaw, dans l’Etat de Kayah (Birmanie), le 9 décembre 2023. MAUK KHAM WAH Le chef de la junte birmane, Min Aung Hlaing, fait face à un mécontentement bien visible de certains de ses partisans. Le tournant en a été la prise de la ville de Laukkai par la rébellion ethnique Kokang dans le nord-est du pays, le 5 janvier, qui a conduit à la reddition de plus de 2 000 soldats et officiers, dont six généraux de brigade. Après avoir levé le drapeau blanc, tous avaient été autorisés à retourner chez eux avec leur famille. Pire, alors que le troisième anniversaire du coup d’Etat du 1er février 2021 approche, et que la junte devra, le 31 janvier, se prononcer sur le maintien de l’état d’urgence, les tracas continuent : près de 300 soldats birmans fuyant, dans l’ouest du pays, la guérilla arakanaise ont franchi la frontière indienne mi-janvier. Le chef de l’armée indienne venait de déplorer, quelques jours auparavant, que 400 soldats birmans étaient déjà passés en Inde depuis novembre 2023. L’Inde les avait recueillis en attendant leur rapatriement par l’armée birmane. Or, mardi 23 janvier, un avion de transport de troupe envoyé en Inde à cet effet s’est écrasé dans l’Etat du Mizoram (Inde), faisant plusieurs blessés. Une quinzaine de soldats birmans ont également franchi la frontière avec la Chine le lundi 22 janvier : des vidéos les montrent pataugeant dans la rivière Shweli entre les deux pays. Ils fuyaient l’offensive de l’armée ethnique Kachin sur un camp, tombé aux mains de l’assaillant. Enfin, mercredi 24 janvier, l’Armée d’Arakan a affirmé « contrôler complètement » Pauktaw, une cité portuaire d’environ 20 000 habitants, dans l’ouest du pays. Trois des six généraux qui, à Laukkai, le 5 janvier, avaient fait acte de reddition, trinquant même à leur vie sauve avec les vainqueurs – une coalition de trois groupes armés ethniques –, auraient été condamnés à mort le 20 janvier par une cour martiale, tandis que deux autres auraient reçu une peine de prison à perpétuité, selon le site d’information birman The Irrawaddy, banni à l’intérieur du pays. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés En Birmanie, une importante capitale régionale tombe aux mains de la résistance antijunte La sévérité de ces peines atteste d’une déconnexion entre les exigences des dirigeants de la junte et l’état d’usure des forces armées birmanes, la Tatmadaw. Elle pourrait avoir comme conséquence d’amplifier la grogne qui se répand parmi les officiers, selon plusieurs médias birmans en exil. Depuis la chute de Laukkai, des voix parmi des personnalités de l’Internet birman, identifiées comme des thuriféraires du régime, critiquaient déjà la mollesse du chef de la junte et, à mots à peine voilés, son incompétence. Il vous reste 70% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

You may also like

En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats - En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats * En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats | En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats | En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats | En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats | | En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats | | En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats |

news7.asia En Birmanie, la junte fragilisée par les victoires des rebelles et les redditions en cascade de soldats