Home News Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension

Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension

by News7
Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension



Au centre, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, dans une usine de production de véhicules militaires en Corée du Nord, sur une photo non datée, diffusée par l’Agence centrale de presse coréenne (KCNA), le 5 janvier 2024. AFP PHOTO /KCNA VIA KNS L’année 2024 commence au son du canon dans la péninsule coréenne, dans la lignée de la précédente, marquée par une escalade des tensions que le ministre sud-coréen de l’unification, Kim Yung-ho, a attribuée, samedi 6 janvier, à la volonté du Nord de « détourner le mécontentement de la population sur les problèmes économiques ». La veille, Matthew Miller, porte-parole du département d’Etat américain, avait assuré, cité par l’agence sud-coréenne Yonhap, que les Etats-Unis n’avaient « aucune intention hostile » à l’égard de la Corée du Nord. Washington appelle Pyongyang « à s’abstenir de toute nouvelle action provocatrice et déstabilisatrice, et à revenir à la diplomatie », afin de discuter « des moyens de gérer les risques d’accrochages et d’instaurer une paix durable dans la péninsule ». M. Miller intervenait après d’intenses échanges de tirs en mer Jaune. Vendredi, la Corée du Nord a tiré 192 obus depuis les caps Jangsan et Deungsan, dans le sud-ouest du pays, qui sont tombés dans la zone tampon située au nord de la ligne de limite nord (NLL), frontière intercoréenne, de facto, en mer Jaune. Cette zone a été le théâtre de plusieurs accrochages dans le passé, notamment quand la Corée du Nord a bombardé, en 2010, l’île sud-coréenne de Yeonpyeong, toute proche, tuant quatre personnes. Kim Jong-un dit se préparer à « une confrontation militaire » Les tirs, cette fois, ont conduit Séoul à déclencher des alertes non seulement à Yeonpyeong mais aussi à Baengnyeong, également voisine de la NLL, pour que les habitants gagnent les abris. Les liaisons maritimes ont été brièvement suspendues. Dans l’après-midi, des militaires sud-coréens basés sur les deux îles ont répliqué par des tirs d’obusiers K9 et de chars K1E1 dans les eaux situées au sud de la NLL, toujours dans la zone tampon. Un char sud-coréen lors d’un exercice de tir dans la région des îles du Nord-Ouest, en Corée du Sud, sur une photo fournie par le ministère sud-coréen de la défense, le 5 janvier 2024. Un char sud-coréen lors d’un exercice de tir dans la région des îles du Nord-Ouest, en Corée du Sud, sur une photo fournie par le ministère sud-coréen de la défense, le 5 janvier 2024. SOUTH KOREA DEFENSE MINISTRY VIA AP Par la suite, l’armée nord-coréenne s’est défendue d’avoir visé les îles de Yeonpyeong et de Baengnyeong. Pour le Nord, l’exercice de vendredi était « une sorte de contre-mesure naturelle » après les récents tirs d’artillerie des « gangsters militaires » de Corée du Sud. Les militaires sud-coréens et américains avaient procédé, jeudi, à un exercice conjoint de tir réel près de la zone démilitarisée, la DMZ séparant les deux Corées. Les tirs du Nord ont coïncidé avec l’annonce, le même jour, de la visite du dirigeant Kim Jong-un dans une usine de lanceurs mobiles de missiles. Il a appelé à intensifier leur production en préparation d’« une confrontation militaire » avec la Corée du Sud et les Etats-Unis. Réagissant à ces événements, la Chine, proche de la Corée du Nord, a plaidé pour que « toutes les parties fassent preuve de calme et de retenue ». Il vous reste 55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

You may also like

Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension - Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension * Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension | Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension | Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension | Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension | | Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension | | Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension |

news7.asia Entre les deux Corées, l’année 2024 s’ouvre sous haute tension