Home News Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre

Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre

by News7
Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre



Surendra Pandey et Maya Gurung, le 30 août 2023. PRAKASH MATHEMA / AFP Une union officialisée cinq ans après. Le Népal a reconnu pour la première fois dans le pays un mariage entre une femme transgenre et un homme cisgenre (qui se reconnaît dans le genre attribué à la naissance), ont annoncé jeudi 29 novembre les autorités. Les mariés se félicitent d’une victoire « pour tous ». Maya Gurung, femme transgenre de 41 ans, et Surendra Pandey, homme cisgenre de 27 ans, qui s’étaient mariés en 2017 lors d’une cérémonie hindoue, ont obtenu leur certificat de mariage mercredi dans une localité du district central de Lamjung. Yubraj Adhikari, le président de la municipalité rurale de Dordi, a annoncé qu’il avait été délivré conformément aux instructions du département d’identification nationale et du registre civil, à la suite d’une décision favorable de la Cour suprême. La juridiction a en effet émis en juin un ordre provisoire permettant aux couples transgenres et de même sexe de faire reconnaître leur mariage, appelant le gouvernement à créer un nouveau registre temporaire pour ces unions, en attendant la législation adéquate. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Au Pakistan, les personnes transgenres sous la menace des religieux « Nous sommes très heureux et fiers. C’est enfin arrivé », a réagi Maya Gurung. « C’est une victoire, pas seulement pour nous, mais pour tous les couples comme le nôtre », a-t-elle ajouté. Les mariés s’étaient d’abord adressés aux autorités du district, qui n’avait pas accédé à leur demande. Leur appel avait également été rejeté. Mais les autorités locales ont été « beaucoup plus à l’écoute », a salué leur avocat, Rounik Raj Aryal. « Un événement majeur » Beaucoup attendaient que Maya Gurung et Surendra Pandey ouvrent la voie. « C’est une victoire après une bataille longue de plusieurs décennies pour l’égalité devant le mariage. [Le couple] a écrit l’histoire. C’est un événement majeur pour nous », a affirmé Sunil Babu Pant, qui milite pour les droits des LGBTQ+. Le Népal a l’une des législations les plus progressistes d’Asie du Sud en matière de droit des homosexuels et des personnes transgenres, dont des réformes fondatrices datant de 2007, qui interdisent la discrimination de genre ou basée sur l’orientation sexuelle. Il délivre également depuis 2015 des passeports avec la mention « autres » pour les catégories de genre, ne bornant plus le choix à « masculin ou féminin ». En 2023, la Cour suprême a par ailleurs ordonné au gouvernement de reconnaître le mariage non hétérosexuel d’une personne népalaise avec une personne étrangère et d’octroyer un visa à cette dernière. La communauté LGBTQ+ au Népal, qui compte plus de 900 000 membres, reste néanmoins victime de discriminations, en particulier à l’emploi, pour la santé et l’éducation. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Personnes transgenres : face au manque d’accès aux soins, le parcours de la débrouille Le Monde avec AFP



Source link

You may also like

Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre - Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre * Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre | Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre

news7.asia Le Népal reconnaît pour la première fois le mariage d’une femme transgenre