Home News Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie

Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie

by News7
Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie



Réunion de la Communauté des Etats indépendants, en présence du président russe, Vladimir Pourtine (au centre), au Palais Catherine, à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 26 décembre 2023. SPUTNIK / VIA REUTERS Saint-Pétersbourg, le 26 décembre. Ilham Aliev, le président azerbaïdjanais, se trouve aux côtés de Vladimir Poutine. Dans le cadre de la traditionnelle réunion de fin d’année de la Communauté des Etats indépendants, le président russe reçoit les dirigeants de neuf des quinze anciennes républiques soviétiques. Deux jours plus tôt, Poutine a adressé une lettre à Aliev pour son 61e anniversaire, dans laquelle il le félicite « pour [ses] succès considérables », en plus de lui enjoindre « de poursuivre et de renforcer la coopération étroite » qui unit leurs pays respectifs. Le même jour, l’ambassadrice française en Azerbaïdjan, Anne Boillon, est convoquée au ministère des affaires étrangères. La diplomatie azerbaïdjanaise lui annonce l’expulsion de deux employés de l’ambassade de France, en raison de leurs « activités incompatibles avec leur statut ». Les deux diplomates français disposent de quarante-huit heures pour quitter le pays. La formulation, traditionnelle dans les pays de l’ancien bloc soviétique, a donné lieu à une campagne médiatique hostile. Le 22 décembre, la presse azerbaïdjanaise pro-Aliev annonçait déjà la découverte d’un « réseau d’agents du renseignement français agissant au sein même de l’ambassade française » par les services de renseignements azerbaïdjanais. Une thèse validée quelques jours plus tard par le député du YAP (le parti au pouvoir) Tahir Rzayev, qui considère comme « évidente » la probabilité que la France a « formé un réseau d’espionnage en Arménie destiné à mener une campagne de propagande contre l’Azerbaïdjan ». « Position biaisée » Le représentant du président Aliev chargé de la normalisation des relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, Elchin Amirbayov, ne souhaite pas étayer ce qu’il considère comme « une interprétation des médias ». Pour lui, l’expulsion des diplomates français s’explique « par la position biaisée de la France vis-à-vis de l’Azerbaïdjan, en raison de sa confrontation avec l’Arménie ». Lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’Azerbaïdjan et l’Arménie promettent des « mesures concrètes » pour normaliser leurs relations Mercredi, le ministère des affaires étrangères français a réagi en prenant la décision d’expulser lui aussi deux diplomates azerbaïdjanais, « par mesure de réciprocité ». Dans un communiqué, le Quai d’Orsay « réfute catégoriquement les allégations présentées par l’Azerbaïdjan pour justifier sa décision concernant les diplomates français ». Ces derniers mois, Bakou a régulièrement accusé la France de « jouer les trouble-fêtes » entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, dans le but de « saper les perspectives d’un accord de paix » entre les deux pays, selon Amirbayov. « Il nous paraît inacceptable que la France fournisse des armes létales à Erevan tout en prétendant être un médiateur impartial entre les deux parties », assure-t-il. Il vous reste 50% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

You may also like

Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie - Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie * Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie | Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie

news7.asia Le ton monte entre Paris et Bakou, qui s’irrite du soutien français à l’Arménie