Home News La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan

La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan

by News7
La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan



La Birmanie est devenue le premier producteur d’opium au monde en 2023, dépassant l’Afghanistan où les talibans ont interdit sa culture, selon un rapport des Nations unies publié mardi 12 décembre. Environ 1 080 tonnes d’opium, essentiel à la fabrication de l’héroïne, ont été produites en 2023 en Birmanie, contre 790 en 2022, selon le dernier rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). En Afghanistan, la chute de la production d’opium a été de 95 %, s’établissant à environ 330 tonnes, après l’interdiction de la culture du pavot par les talibans en avril de l’année dernière, selon l’ONUDC. Le Triangle d’or, région frontalière entre la Birmanie, le Laos et la Thaïlande, est un foyer de production et de trafic de drogues, en particulier de méthamphétamine et d’opium. L’ONUDC estime que l’« économie des opiacés » en Birmanie rapporte entre 1 et 2,4 milliards de dollars, soit l’équivalent de 1,7 % à 4,1 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés La production d’opium explose en Birmanie L’économie birmane a été anéantie par les conflits et l’instabilité depuis qu’une junte militaire a pris le pouvoir en 2021, ce qui a poussé de nombreux agriculteurs à se lancer dans la culture du pavot. Les difficultés d’accès aux marchés et aux infrastructures publiques, l’inflation galopante « semblent avoir joué un rôle important dans la décision des agriculteurs de cultiver davantage de pavot à la fin de l’année 2022 », selon le rapport. La production d’opium est à son plus haut niveau depuis plus de vingt ans, selon les estimations pour 2022-2023. Techniques plus sophistiquées L’Afghanistan, premier producteur mondial pendant quelques années, a vu ses cultures s’effondrer après que les autorités talibanes ont promis de mettre fin à la production illégale de drogue. En 2022, le pavot représentait un tiers de la production agricole du pays et occupait 233 000 hectares. A la fin de 2023, ce chiffre est tombé à 10 300 hectares. En Birmanie, près de 90 % des 41 300 hectares de cultures de pavot se situent dans l’Etat Shan (Nord), dont la partie septentrionale a été secouée par des combats ces dernières semaines, après qu’une alliance armée de groupes ethniques minoritaires a lancé une offensive contre la junte. Dans l’est de l’Etat Shan, le rendement moyen a bondi de 19,8 kilos par hectare en 2022 à 29,4 kilos en 2023, grâce à des techniques plus sophistiquées, des investissements accrus, une meilleure irrigation et l’utilisation d’engrais. Selon les Nations unies, l’Etat Shan est également la principale source de méthamphétamine en Asie du Sud-Est. Au début de l’année, le chef du comité central de lutte contre la toxicomanie en Birmanie a reconnu, dans un aveu rare, que les efforts déployés pour mettre un terme à ce commerce n’avaient aucun effet. Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Dans l’Afghanistan des talibans, le trafic de « crystal meth » remplace celui de l’héroïne Le Monde avec AFP



Source link

You may also like

La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan - La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan * La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan | La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan

news7.asia La Birmanie devient le premier producteur mondial d’opium devant l’Afghanistan