Home News la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS

la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS

by News7
la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS



Des parents attendent avec leurs enfants atteints de maladies respiratoires, dans un hôpital de Pékin, le 23 novembre 2023. JADE GAO / AFP La Chine affirme n’avoir détecté aucun pathogène nouveau ou inhabituel lié à l’augmentation des cas de maladies pulmonaires dans le nord du pays, a déclaré jeudi 23 novembre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après avoir demandé des informations détaillées à Pékin. « Les autorités chinoises ont indiqué qu’aucun pathogène nouveau ou inhabituel n’avait été détecté, pas plus que des signes cliniques inhabituels, y compris à Pékin et Liaoning, mais seulement la hausse générale du nombre de cas de maladies respiratoires dues à des pathogènes connus », a déclaré l’OMS dans un communiqué. Mercredi, l’organisation avait « adressé une demande officielle à la Chine pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants ». Elle avait également demandé à la population « de prendre des mesures » de protection. Ces mesures, déjà martelées pendant la pandémie de Covid-19, comportent notamment la vaccination, la distanciation avec les malades, le fait de rester chez soi en cas de symptômes, des tests et des soins si nécessaires ainsi que le port du masque s’il est approprié, une bonne ventilation des locaux et le lavage des mains. Abandon des restrictions sanitaires Le 13 novembre devant la presse, les autorités chinoises ont attribué cette augmentation des maladies respiratoires à l’abandon cette année des restrictions sanitaires anti-Covid et à la circulation d’agents pathogènes connus. Elles avaient alors souligné la nécessité d’améliorer la surveillance des maladies dans les établissements de santé, ainsi que de renforcer la capacité du système de santé à prendre en charge les patients, précise l’OMS. Des médias officiels chinois et le système de surveillance mondial des maladies ProMED ont pour leur part chacun rapporté mardi des cas de pneumonie non confirmée chez des enfants dans le nord de la Chine. L’OMS « a également demandé des informations complémentaires sur les tendances récentes de la circulation d’agents pathogènes connus, notamment la grippe, le SARS-CoV-2, le VRS qui touche les nourrissons et Mycoplasma pneumoniae [une bactérie causant une pneumonie], ainsi que sur le degré d’engorgement du système de santé », précise encore le communiqué. La capitale Pékin fait actuellement face à une vague de froid, avec des températures négatives. La ville « entre dans une saison à forte incidence de maladies respiratoires infectieuses », a rappelé mercredi à la presse Wang Quanyi, directeur adjoint et chef épidémiologiste du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Pékin. Le Monde avec AFP



Source link

You may also like

la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS - la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS * la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS | la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS | la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS | la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS | | la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS | | la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS |

news7.asia la Chine ne signale « aucun pathogène nouveau ou inhabituel », selon l’OMS